Select Page

Quels avantages y a-t-il à placer son argent dans le locatif ?

Quels avantages y a-t-il à placer son argent dans le locatif ?

La pierre, bien que contestée par certains, reste encore aujourd’hui l’un des placements les moins « risqués » à long terme. Acheter un bien immobilier permet de concrétiser un projet, préparer le logement d’un enfant lorsqu’il sera étudiant ou encore anticiper une source de revenus pour ses vieux jours ou assurer un complément de revenu immédiat. L’investissement locatif permet également de diminuer ses impôts. Deux dispositifs sont actuellement disponibles pour faire de l’investissement locatif dans le neuf un véritable atout gagnant le « Robien recentré » et le « Borloo populaire ». Décryptage.

La Loi Robien « recentré » et la loi Borloo « populaire »

Issues de la loi Engagement national pour le logement (ENL) du 13 juillet 2006, les deux dispositifs sont séduisants au vu des économies d’impôts. Ils permettent en effet d’amortir le prix d’achat d’un logement locatif grâce à la déduction d’une partie du prix des revenus locatifs sur un certain nombre d’années.

Les contraintes liées à ce type d’investissement ne sont pas aussi rigoureuses que d’autres dispositifs, mais mieux vaut bien connaître les conséquences auxquelles vous ferez face, par rapport au marché local.

Notez également que, en 2009, le dispositif Scellier a remplacé les régimes Robien et Borloo, s’appliquant aux particuliers désireux d’investir dans le locatif neuf, leur accordant une réduction d’impôt de 25% sur la base de la valeur du bien pour tout achat réalisé entre 2009 et 2010, contre 20% en 2011 et 2012, dans la limite de 300 000€. Un avantage fiscal à étaler sur 9 ans, l’investisseur devant s’engager à louer le logement non meublé à titre d’habitation principale au cours de la période de 9 ans dans une zone géographique précise au sein de laquelle la demande dépasse l’offre de logements.

Qu’est-ce que le « Robien recentré » ?

Recentrée, la loi Robien a été modifiée de manière à adhérer plus étroitement avec les réalités du marché. Avec le « Robien recentré », il est possible d’amortir – donc de déduire les revenus locatifs – 50% du prix du logement sur une durée de 9 ans : 6% par an au cours des 7 premières années et 4% les deux années suivantes/

Les plafonds de loyers ont également été revus. Il existe désormais 4 zones allant de 9,94€ / M² en zone C à 21,02€ en zone A.

Le « Robien recentré » s’applique aux logements neufs ou aux logements anciens réhabilités pour être considérés comme neufs. Les investisseurs peuvent également acheter des locaux non habitables qui seront ensuite transformés en logements locatifs. Aucun plafond de revenu pour les locataires, tant que ceux-ci jouissent du logement comme habitation principale.

Qu’est-ce que le « Borloo populaire » ?

On l’appelle également « Borloo neuf ». Comme le dispositif ci-dessus, il contient des notions d’amortissement et concerne les mêmes logements. Sa fiscalité est néanmoins plus attractive.

Le « Borloo populaire » permet d’amortir jusqu’à 65% du prix du logement pendant 15 ans. Par ailleurs, il permet un abattement de 30% sur les recettes locatives brutes.

Pour bénéficier de ce dispositif, l’investisseur doit accepter des locataires ne dépassant pas certains plafonds de revenus. Le loyer est plafonné également, plus sévèrement que le Robien recentré. Les intérêts d’emprunt, quant à eux, sont déductibles des revenus fonciers.

 

About The Author

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *