Select Page

Immobilier neuf : un mini-guide pour une maxi-rentabilité

Immobilier neuf : un mini-guide pour une maxi-rentabilité

Acheter dans le neuf n’est plus un chemin de croix grâce à l’existence de programmes simplifiant un tel engagement. Néanmoins, étant donné qu’il s’agit d’un investissement coûteux, il ne faut pas négliger le choix de son promoteur et la visite du terrain. Suivez le guide pour rentabiliser votre achat dans le « neuf ».

Bien choisir son promoteur

Ce professionnel doit être une personne de confiance : ses anciens clients peuvent témoigner de son sérieux et de sa capacité de travail. Il faudra vérifier notamment si les constructions présentées par ce promoteur sont fiables et résistantes.

Pour identifier le meilleur promoteur, le mieux est de faire jouer la concurrence. Bon à savoir : Ne faites pas l’erreur de vous tourner vers celui qui est le moins cher. Il est important de toujours contrôler ses références : ses derniers acquéreurs sont-ils satisfaits de ses services ? A-t-il respecté ses engagements concernant la qualité de la construction et les délais de livraison ? A-t-il une garantie décennale ? Prend-il en charge les défauts de construction ? 

Des acteurs basés à Rennes ou à La Rochelle comme https://www.realites.com/ sont des protagonistes particulièrement sérieux.

Visiter le site

Faire une ou plusieurs visites est toujours conseillé lorsqu’il s’agit d’acheter un bien immobilier. Concernant l’immobilier neuf, visiter consiste à mieux « connaître » le terrain, le quartier et l’ambiance générale autour du site. Cela permet de savoir si la construction est localisée dans une zone correspondante à ses besoins en matière de confort et de commodités.

Si l’on recherche le calme, il faudra éviter de se retrouver dans un quartier proche des hauts lieux de la vie nocturne (boîtes de nuit, bars…) ou d’un chemin de fer. Dans le cas où le site semble encore vide, il est recommandé de poser 2 questions-clés : « quelles sont les activités qui s’implanteront dans le futur dans le quartier? » et « y aurait-il une usine ou une société susceptible de produire beaucoup de bruits dans l’avenir ? ».

Outre les explications du professionnel, il est recommandé de demander le Plan Local d’Urbanisme auprès de la mairie.

About The Author

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *