Select Page

Les cheminées de ventilation pour le stockage des céréales à plat

Les cheminées de ventilation pour le stockage des céréales à plat

Le stockage des céréales est indispensable pour la bonne conservation des grains. Pour les agriculteurs, c’est une pratique essentielle qui contribue à la rentabilité de leurs activités. Dans cet article, je vous expliquerai tout ce que vous devez connaître sur les cheminées de ventilation pour le stockage à plat des céréales.

Pourquoi choisir un stockage à plat ?

Avant tout, sachez qu’il existe plusieurs techniques pour conserver des céréales, et le stockage à plat est l’une d’elles. Cependant, cette technique nécessite une bonne maîtrise du système de ventilation. Vous pouvez d’ailleurs voir ci-dessous un exemple de cheminée de ventilation pour le stockage de céréales à plat. Ce procédé consiste à conserver des grains dans un hangar construit spécifiquement à cet usage.

Pour une quantité de récolte importante, cette pratique, également appelée stockage horizontal, est idéale. Elle nécessite un lieu de stockage qui se trouve près de la ferme ou de l’exploitation. Il suffit alors de faire un aménagement de terrain pour construire un entrepôt où les grains seront stockés. Vous pouvez aussi placer les grains dans un bâtiment existant. Dans ce cas, il faudra prévoir quelques aménagements.

Il faut noter que vous n’aurez pas à investir dans une grande structure compliquée, un grenier ou un ancien bâtiment d’élevage suffira largement. Sachez qu’en termes d’investissement, c’est le type de stockage le moins coûteux sur le marché. Vous constaterez au fil du temps qu’il est toujours utile, même si vos besoins en capacité de stockage évoluent. Avant les périodes de récolte, ce bâtiment servira de garage pour vos matériaux de production ou vos engins.

Pourquoi le système de ventilation est-il nécessaire ?

Vous l’aurez compris, le stockage des céréales est une étape délicate qui possède des risques. Un système de refroidissement efficace est plus que primordial, car les grains peuvent se détériorer rapidement en seulement 48 heures. Le stockage à plat est une option parfaite pour garantir une bonne aération dans le lieu de stockage. Il emploie une cheminée de ventilation qui possède parfois un ventilateur.

Ces équipements sont utiles pour la diffusion de l’air ainsi que pour éviter la dégradation des grains. Il faut souligner que la température de conservation et l’humidité peuvent impacter la conservation. Ce qui implique que vous aurez besoin d’une bonne ventilation dès le début de la mise en stockage. Les grains respirent naturellement, ce qui explique qu’ils sont rapidement humides lorsque vous les stockez. Ce problème peut ensuite causer la perte de matières sèches. D’autant plus qu’après leur récolte, les grains qui sont chauds provoquent une activité physiologique intense. Ils produisent une température allant de 25 à 35° C.

La ventilation servira alors à diminuer la respiration naturelle en utilisant la diffusion de l’air. Le but étant de garder la température autour de 20° C. C’est la moyenne à garder pour éviter que la qualité des grains ne se dégrade. C’est dans cette optique que la ventilation est une condition primordiale pour conserver les céréales dans des conditions optimales. Elle participe dans ce cas à la rentabilité des activités de l’exploitant.

Ce professionnel sera donc en mesure de commercialiser des céréales en très bon état et qui répondent aux normes en vigueur sur le marché. Par ailleurs, ce système de refroidissement participe à éviter les moisissures ainsi que les insectes.

Les avantages d’utiliser des cheminées de ventilation

Les cheminées sont nécessaires pour la ventilation de tous les différents types de céréales (avoine, maïs, avoine, tournesol, orge, colza, pois, etc.) ainsi que d’autres productions agricoles qui sont stockées à plat. Certaines cheminées permettent de refroidir et de ventiler des céréales. Les grains sont donc conservés dans des conditions optimales d’hygrométrie et de température. La hauteur des cheminées varie en fonction de vos besoins de stockage.

On peut trouver sur le marché des hauteurs allant de 2,60 mètres jusqu’à plus de 6 mètres. Ces équipements sont très résistants aux écrasements et aux chocs. Les cheminées s’adaptent parfaitement à tous types de récoltes et de bâtiments. Elles sont stables et demeurent un faible investissement pour les exploitants. Enfin, elles permettent de gagner du temps et vous n’aurez pas besoin de main d’œuvre particulière pour les faire fonctionner.

Comment choisir son équipement de ventilation pour un stockage à plat ?

Comme indiqué plus haut, vous pourrez trouver sur le marché plusieurs modèles de cheminées qui sont adaptées à toutes sortes de céréales. Toutefois, il vous faudra tenir compte de la hauteur de votre stockage. La quantité d’air envoyée par le ventilateur ou bien le débit dans le temps (par heure ou par seconde) est un critère de choix à prendre en considération.

En moyenne, il vous faudra 1 000m3 pour 1m3 de grain. Avant d’acheter votre équipement, vous devez calculer le temps nécessaire pour le refroidissement de la totalité des grains et le débit d’air produit par le ventilateur. Vous devez aussi prendre en compte la pression nécessaire en fonction de la taille des grains que vous possédez.

Pour le cas du colza par exemple, il ne laisse pas beaucoup d’espace entre chaque grain, il est donc difficile pour l’air de circuler. En revanche, les grains comme le maïs qui sont plus grands n’ont pas besoin de beaucoup de pression.

stockage blé

Quand faut-il ventiler les grains ?

Puisque les grains sont toujours chauds après la récolte, il est important que la ventilation débute dès leur mise en stockage. Elle doit avoir une durée minimum de 48 heures et de 75 heures au maximum. Quant à la température de l’air qui doit être diffusée, elle doit s’élever entre 18 et 20° C. Parfois, c’est même la ventilation qui permet de sécher les grains. Une ventilation qui dure 24 heures de suite peut par exemple faire diminuer considérablement le taux d’humidité.

Pour ce faire, il faut savoir choisir un ventilateur qui propose un débit spécifique favorable au séchage. L’équipement dépend alors du taux d’humidité des grains. S’il ne peut être atteint en utilisant un ventilateur, vous pouvez utiliser un séchoir avant de passer au refroidissement. En général, durant les jours les plus froids, une autre ventilation intervient.

Néanmoins, d’autres techniques peuvent être envisagées en fonction de la température dans votre entrepôt. Il est donc important de la surveiller continuellement. La ventilation doit se terminer une fois que la température des grains du dessus et ceux de la base est égale à la température de l’air qui se trouve dans la gaine avant du ventilateur.

About The Author

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *